• Agnès Varda a 8Oans et se penche  sur son passé..Et les images qu'elle nous en donne sont d'une réelle poésie...Ele se fait plaisir et elle nous fait plaisir..Avoir 80 ans et tant de fraîcheur...Quelle merveille !Et tant de tendresse au fond du coeur ! Elle nous réconcilie avec la vie.
    Elle  sait toujours jouer , elle contemple son passé sans en avoir la nostalgie, simplement elle fixe des images sans en avoir la nostalgie...ainsi elle reconstitue une scène d'une plage d'antan,s'amuse à habiller une fillette d'un maillot d'autrefois et rit de la supercherie...Ce temps est passé et elle ne le regrette pas...La vie est ainsi ,toujours changeante

    "Si on ouvrait les gens, on trouverai des paysages.Moi, si on m'ouvrait, on trouverait des plages"

    Elle se souvient des plages du nord,des plages belges
    Elle se souvient de la maison deBruxelles où elle a passé son enfance
    De l'école de Sète où elle s'est retrouvée pendant la guerre, en blouse Vichy et chantant pour le maréchal Pétain avec les autres enfants....
    J'aime la tendresse avec laquelle elle parle de Jacques Demy, dese enfants, de ses petits enfants, de ses amis...J'aime qu'elle ait choisi de ne garder que les bons souvenirs et qu'elle ait mis un voile sur les autres ...
    Et je reçois son film comme une souriante leçon de sagesse


    12 commentaires
  •   Je lis le dernier livre de soeur Emmanuelle...
      J'avais hésité à m'y intéresser tant j'avais été agacée de voir ce livre en première place dans les FNAC et les librairies dès le lendemain de sa mort...ça flairait la bonne affaire commerciale et le lire me semblait être l'acceptation d'une manipulation...Et puis je me suis raisonnée...des personnes de cette envergure, ily en a peu quand même et ce serait dommage de ne pas se ressourcer auprès d'elles quand l'occasion s'en présente...
      Je commence à lire et j'en suis ravie..C'est tout simple et plein de bon sens et d'humour...Et elle ne se monte pas en épingle,son seul regret,c'est de ne pas avoir fait assez pour les plus pauvres ,dit-elle et il ne s'agit pas de fausse modestie , elle ne dit que ce qu'elle pense et elle est connue pour son franc-parler...
    Elle conseille à tous mais aux jeunes plus particulièrement...l'obstination...Ce n 'est qu'à plus de 60 ans,dit-elle , qu'elle a pu réaliser ce qu'elle souhaitait : être au service des plus pauvres...Mais ce qu'elle a fait avant et qui en semblait très éloigné lui a permis d'avoir une action plus efficace dans les bidonvilles.

    Je vous livre quelques passages du livre
    "Il ne faut pas sacrifier sa vie pour le bonheur des autres,je le répète et le répèterai...Le véritable amour solide,durable est celui qui cherche le bonheur des autres en même temps que son propre bonheur"

    "Jen ai rencontré des gens qui souffraient, mais quand ils sont ensemble et qu'ils s'aiment, une source de joie jaillit dans leur monde de souffrance. Je le sais parce que je l'ai vue...Vous pouvez tous la voir si vous savez regarder les autres, partager avec eux"

    "Mais surtout retenez bien ça : quand vous partagez un plaisir,quand vous l'offrez , le plaisir devient du bonheur,de la joie, des joies simples qu'il faut savoir goûter avec intensité. Ce sont des haltes qui s'imposent sur le chemin;L'essentiel est de ne pas se dérouter...Et savoir recommencer quand on n'a pas réussi du premier coup à franchir l'obstacle. S'obstiner. A condition que ce soit avec intelligence,bien sûr. Surmonter les pires conditions."


    17 commentaires
  • J'entre dans la nuit.
    La peur m'étreint.
    Quel monstre va jaillir soudain?
    je suis aux aguets.
    Mille petits bruits me parviennent...
    Par où viendra l'ennemi?

    J'entre dans la nuit,plus loin encore...
    Elle m'enveloppe de son manteau de fraîcheur.
    Il n'y a pas d'attaquant
    Pourquoi avoir peur?

    J'entre dans la nuit
    et j'attends qu'elle m'apprivoise.
    L'air devient plus léger,
    la circulation sanguine devient plus fluide
    Les pensées s'allègent dans ma tête...
    Comme elle est claire !

    15 commentaires
  • C'est une journée calme...sans obligation particulière.
    Dehors,il fait froid , il fait gris ,  il fait humide...
    J'allume un feu dans la cheminée.
    J'écoute une musique de Jean-Marie Machado.
    C'est vif , joyeux , très coloré.
    Cela redonne de l'énergie.
    Mes mains glacées,mon corps se réchauffent peu à peu.
    La nausée , le mal de tête qui m'accompagnaient depuis ce matin me délaissent enfin...
    Je reprends goût à la vie.

    17 commentaires
  • J'entre dans la nuit
    La nuit immense et profonde.
    Mes yeux ne perçoivent plus ce que mes mains,'elles, peuvent toucher.
    Je m'étonne d'entendre avec tant de clarté l'oiseau que je ne peux plus voir.
    Le froid de la pierre et l'odeur de l'herbe me pénètrent avec suavité.
    J'entre dans la nuit . Mes yeux ne voient plus et mon corps épouse le chemin où se posent mes pas .
    Je deviens la nuit et j'entre dans la clarté.
                                                                                                                                              
                                                                                                        

    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires