•   Il est des jours visités par les dieux,je ne sais plus qui a dit cela...Hier,c'en était un assurément...
      Je pars de bonne heure de chez moi,je rencontre Joëlle  avec qui je parle de ces deux derniers mois et son regard me permet d'en déceler tout le positif...Je m'arrête ensuite chez Roberte,toute ravie de cette visite matinale ina ttendue.La dernière fois où je l'ai rencontrée,elle m'a dit son désir d'écouter de la musique soufie,j'ai cherché sur mes étagères et je lui apporte deux  CD...Je vais ensuite faire un coucou rapide àThérèse tout aussi ravie de cet imprévu.Tout en buvant un jus de fruit,elle me parle de sa cousine chez qui elle va partir deux jours cette semaine...C'est une lectrice fidèle de mon blog:"Ah ! tu caches bien ton jeu,me dit-elle"...Et je ris de la voir si contente de me voir.
      Mais je ne peux m'attarder car aujourd'hui,je vais préparer le repas pour mes petits enfants...Avec eux aussi,tout se passe dans le bonheur...Et puisque,en ce jour, tout s'enchaîne à merveille,je me dis que c'est le jour d'aller voir Marie-France,mon ancienne collègue hémiplégique depuis dix ans et pratiquement clouée sur son fauteuil toute la journée...Je devrai la voir plus souvent mais son état m'afflige et je reporte souvent la visite à plus tard...De plus ,elle entend mal et elle a des difficultés pour parler et je ne la comprends pas toujours...mais aujourd'hui,tout va bien se passer, je le sens...Je sonne à la porte de son immeuble,je sonne à nouveau mais personne ne répond,elle ne peut pas se déplacer...Ouf ! Quelqu'un sort et m'ouvre,je peux rentrer...Elle est allongée,une couverture sur les jambes...Plusieurs fois,elle me répète:"tu asd e la chance de pouvoir marcher"..Puis elle ajoute : "Mais quand même j'ai toute ma tête,c'est précieux"...Elle est heureuse de me voir,je le suis aussi...J'admire son courage.
      Et puis je vais voir Janine...On a fait des choses ensemble,mais depuis quelques années,on ne se voit plus qu'en coup de vent...Elle aussi,elle est là et m'ouvre la porte avec un grand sourire...Nous avons beaucoup à nous dire...Danièle vient la voir avec des fruits de son jardin...Et puis Gérard que j'avais justement envie de rencontrer...Quelle bonne aubaine !
      Mais il me faut rentrer ,aller chercher les enfants à l'école,les ramener chez nous,leur maman ayant une réunion ce soir...Oui,vraiment,c'est une journée visitée par les dieux ou par les anges ou par tout ce qu'on voudra,de bon, de chaud, de génèreux,de vitalisant.

    votre commentaire
  • Ce soir,j'ai lu plusieurs textes,dans des blogs,qui parlaient du chemin....

    On peut vivre,morte vivante,
    pendant toutes ces jeunes années.
    On peut survivre,à demi morte,
    à demi éveillée,
    pendant un très long temps,
    et enfin naître à soi-même,
    sur le tard,
    ce n'est pas trop tard,
    c'est le chemin qui nous est donné. d--butao--t-2007----vaunaveys-et-le-5ao--t-ballade----la-serre-des-Ai-062.jpg


    5 commentaires
  • Ma deuxième journée dans le Vercors,

    Nous avons commencé la journée par une simple promenade dans les alentours...Nous avons rencontré la voisine,une vieille dame pleine de gaieté et de pétulance..Et,au retour,nousavons sorti les pinceaux,c'est un peu pour ça que j'étais venue...Il faut d'abord que j'explique que la peinture pour moi,c'est une découverte récente...Il y a quelques mois,mon amie me propose d'aller à un stage de peinture avec elle...Elle a participé à ce même stage l'année précédente,elle en est revenue si émerveillée et si enthousiaste que j'accepte de m'inscrire,ce qui est de ma part, très étonnant....Car j'ai toujours été convaincue que j'étais nulle en dessin et,de ma vie,je n'avais  jamais touché un pinceau...persuadée que ce plaisir-là n'était pas pour moi,c'est mon frère aîné qui était doué pour le dessin,moi non....Même au temps de la classe enfantine,je ne me souviens pas d'avoir fait des dessins..Pourquoi se dresse-t-on de tels interdits ,je ne sais...Toujours est-il que jai osé répondre oui,j'ai fait ce stage et j'ai découvert une nouvelle forme d'expression,un nouveau bonheur...Mais que l'on écrive des mots sur la feuille blanche,que l'on improvise au piano ou que l'on joue avec les formes et les couleurs,le bonheur, c'est de faire confiance à ce qui vient,d'aller là où on ne sait pas,de voir surgir ce que l'on n'attend pas:un Les-99ans-de-Dina-et-chez-Jean-Luc-et-Josette-le-6-septembre2007-045.jpg visage,une silhouette...C'est vraiment une découverte pour moi...C'est un jeu,et comme les enfants il faut jouer avec beaucoup de sérieux...se laisser absorber complètement par cette recherche d'harmonie comme s'il n'y avait rien de plus important et,en même temps peut-être se dire que ce n'est rien...Il faudra que je revienne sur ce sujet quand ce sera plus clair pour moi...Mais chose certaine, c'est du bonheur!


    2 commentaires
  • Les-99ans-de-Dina-et-chez-Jean-Luc-et-Josette-le-6-septembre2007-029.jpg  Hier,je suis partie voir des amis qui habitent dans le Vercors...Il fait beau et c'est un pur bonheur d'admirer le paysage tout en roulant...Ils sont là depuis leur retraite,il y a un an...Ils ont quitté un appartement près de Grenoble pour venir s'installer près des  montagnes,près de  la nature,dans un petit hameau...et ils sont heureux...Lui a l''impression que c'était dans une autre vie qu'il allait au bureau tous les matins...Il me fait admirer son jardin et, c'est vrai,il y a de quoi...Ce terrain,il y a un an, était inculte et maintenant il produit de beaux légumes : carottes,céleri, pommes de terre,panais, haricots,salades ,salsifis,courges,potirons,tomates,fenouil,blettes et je ne sais quoi encore...Ses légumes sont arrivés avant ceux des voisins qui sont là depuis plus de 30 ans car le gel ne les a pas touchés...Il a donc pu leur offrir de sa production et,évidemment,il était très fier,lui,le gars qui venait de la ville...
                                                                                                           Nous mangeons,à midi, des légumes frais cueillis du jardin :carottes et betteraves rouges rapées,panais à la poêle...Tout celà est délicieux et puis nous partons en ballade...Nous avions décidé d'aller sur une crête mais le vent ,très fort,nous a fait rebrousser chemin.....A Les-99ans-de-Dina-et-chez-Jean-Luc-et-Josette-le-6-septembre2007-035.jpg lors nous allons un peu plus bas,dans la forêt  ...Là,nous sommes à l'abri  du vent,nous n'avons que sa chanson dans les hautes cimes des arbres..Nous arrivons à la clairière d'Herbounouze...Mes amis sont heureux,ils n'étaient pas venus ici  depuis leur jeunesse :ils arrivaient en vélo jusqu'à cette clairière et généralement,c'était leur lieu de pique-nique...Les bons souvenirs du passé se mêlent  au présent et aux pojets de ballades à venir maintenant qu'ils se sont rapprochésdes lieux où ils ont tant de bons souvenirs.

    votre commentaire
  • C'est un texte écrit,il y a 25 ans exactement,j'ai cheminé depuis

    Je n'ai pas choisi d'être différent...
    Que n'aurais-je donné,autrefois
    pour être comme les autres,
    partager leurs rires et leurs jeux,
    ne plus être seule,solitaire,isolée.
    ils me semblaient tellement plus vivants
    que moi,
    mieux installés dans la vie.
    et moi,je ne pouvais partager avec personne,
    enfermée dans ma coquille,coupée de la vie.
    Peut-être étaient-ils moins exigeants?
    Mais eux possédaient un secret
    que je ne connaissais pas.
    ils savaient être légers,superficiels et gracieux.
    Et moi,je en savais que m'enfoncer 
    dans des profondeurs abyssales.


    1 commentaire