•  

    pas toute jeune,la belle, sur fond bleu de la chapelle "Notre Dame des neiges " dans la haute vallée de l' Ubaye.

     

     


    Jamais le facteur ne s’arrête
    Sauf quelques fois pour un journal
    À la hauteur de ce portail
    Où s’accroche une boîte aux lettres.

    Or, un matin, un samedi
    La boîte s’ouvre sur un nid,
    Sur le bec jaune des petits,
    Sur l’entonnoir de leur gosier ;

    Deux mésanges viennent d’écrire
    Et c’est sur la pointe des pieds
    Que le vieux couple pourra lire
    Les sept lettres de son courrier.

    Pierre Menanteau


  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Juin 2018 à 11:04
    eMmA MessanA

    Adorable!

    Bon dimanche, Gazou

    2
    Dimanche 17 Juin 2018 à 11:28
    LADY MARIANNE

    que c'est joliment dit- j'aime !
    bisous et bon dimanche-

    3
    Dimanche 17 Juin 2018 à 12:06

    magnifique!j'adore, c'est si joli, il faudrait remplacer les bombes par ce genre de poèmes!

    bon dimanche

    4
    Dimanche 17 Juin 2018 à 12:10

    formidable ! 

    amitié .

    5
    liedich
    Dimanche 17 Juin 2018 à 12:15

    J'aime, merci Gazou.

    6
    Dimanche 17 Juin 2018 à 13:27

    Quel joli poème !

    Bises

    7
    Lundi 18 Juin 2018 à 08:25

    J'aime beaucoup ce poème, très beau.

    On ne voit plus beaucoup de ces boîtes... Merci pour tout, Gazou.

    Passe une douce journée.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Lundi 18 Juin 2018 à 08:31
    Edmée De Xhavée

    Charmante poésie, oui, le secret du courrier, la joie dans les piaillements et les premiers envols, et l'attente des factures ou du journal...eh bien ça attendra. Belle vieille boite rouillée :)

    9
    lenez o vent
    Lundi 18 Juin 2018 à 09:46

    beau poême

    Merci

    Bisous

    10
    Lundi 18 Juin 2018 à 16:08
    daniel

    Un poème charmant et une boîte aux lettres bien vieille !

    11
    Lundi 18 Juin 2018 à 21:40

    quel plaisir de voir cette boîte ancienne dans ce temps où on va au simple, à l'uniformité (sauf les belles boites que tu nous photographies)

    bises 

    12
    Lundi 18 Juin 2018 à 22:36

    J'aime bcp ! aussi bien ce magnifique poème que cette adorable boite aux lettres ! Merci pour la découverte...

    Bisous

    13
    Mercredi 20 Juin 2018 à 03:42

    Fraîcheur et douceur de vie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :